Archives du mot-clé budget

Budget : des dynamiques paradoxales

[Intervention de Christophe Pommeray, Conseil communautaire du _ mars 2018]

Monsieur le Président, mes chers collègues,

Je vais borner mon intervention à des considérations d’orientation générale et de vision du budget comme un outil au service des politiques publiques menées par notre agglomération. Mes collègues rentreront ensuite dans le détail.

Première remarque, la vision en perspective du budget de Vichy Communauté montre que nous sommes dans une collectivité en pleine évolution. Deux chiffres : entre le début de ce mandat en 2014 et aujourd’hui nous sommes passés, s’agissant de la totalité des budgets, de 65 millions d’euros environ à un peu plus de 110 presque 111 millions d’euros. Et l’investissement qui était en 2014 de 13 millions d’euros, soit 20% du budget total est aujourd’hui de 44 millions, multiplié par trois, pour une proportion qui double à presque 40%.

C’est dire la dynamique dans laquelle nous sommes. Lire la suite Budget : des dynamiques paradoxales

Publicités

Budget : des choix et des non-choix

[Intervention de François Skvor – Conseil communautaire du 8 mars 2018]

Dans la droite ligne de mes interventions précédentes et de celles de mes collègues, je voudrai insister sur la nécessité de profiter de l’accalmie économique et budgétaire actuelle pour préparer au mieux l’avenir, bref je voudrai parler d’investissement (INV) et par là de politique économique du territoire.

Ce premier budget de l’ère Aguilera, et notamment son volet INV, signe déjà une manière de politique économique.

En la matière, vous nous inscrivez dans une continuité forte et naturelle, puisque vous arrivez). Vous avancez globalement dans deux directions assez traditionnelles :

  • l’attractivité tous azimuts ;
  • la compétitivité autour d’un pôle et d’une spécialité.

Dans votre budget d’INV 2018, ce sont les berges de l’Allier pour l’attractivité, le plateau d’économie sportive, pour la spécialité. Deux éléments qui vont occuper le cœur de notre stratégie d’INV dans les années à venir.

La combinaison de ces deux stratégies est pertinente, elle apporte de la diversité, de la complémentarité. Mais quels qu’en soient les atouts, elle est de plus en plus fragile et vulnérable, pour toute une série de raisons :

 

Lire la suite Budget : des choix et des non-choix

2015 : un budget queue de comète

[Intervention de François Skvor – Conseil municipal du 10 avril 2015]

Monsieur le maire, mes chers collègues

Vous parliez de changement d’ère, la semaine passée lors du débat d’orientation. Vous faisiez alors référence à la baisse historique et inédite des dotations d’État aux collectivités.

Pour nous, la réduction drastique de ces dotations n’est que la partie émergée de l’iceberg : le changement d’ère n’est pas que financier ou budgétaire même s’il en est la manifestation la plus visible et douloureuse à court et très court terme.

A nos yeux, ce changement est de trois ordres dans notre ville ; et il est effectivement historique :

  • Le premier, celui que vous souligniez, la baisse conséquente des dotations et des moyens nous pousse à un renversement majeur : on passe d’une ère d’abondance à une ère de rareté des ressources, et donc d’une logique de ressources (on a les ressources reste à trouver les projets) à une logique de projets (on choisit les projets par ordre de priorités et trouve les ressources de façon efficiente).

C’est aussi une logique de solidarités à l’intérieur des territoires : car la fin des ressources abondantes rend les inégalités et les urgences plus criantes encore.

  • Le deuxième changement d’ère, et c’est là une spécificité vichyssoise, c’est le brusque retrait de l’État. Je fais ici bien évidemment référence au Domaine thermal et à la volonté pressante de l’État de s’en débarrasser. Pour la première fois dans son histoire, Vichy trouverait l’occasion de se réapproprier ses propres ressources et quelque part son destin.

  • Le troisième changement d’ère, c’est un changement d’ère urbaine. Vichy s’est construite derrière sa digue contre l’Allier. Et ça je ne peux pas vous l’enlever, mais le projet des berges marque une rupture en esquissant la réconciliation de la ville et de sa rivière. Mais ce n’est qu’un premier pas ; notre ville doit redécouvrir toute la nature qui en fait la vie, à commencer par les sources, mais aussi les sols, l’air et plus simplement l’espace. Et c’est une question majeure d’aménagement mais aussi de sens et d’identité pour la ville, les Vichyssois.

Logique de projets, logique de solidarités, réappropriation des ressources et des espaces, voici trois bouleversements majeurs qui vont changer le visage de notre ville dans les 10 ou 20 ans à venir. Restons modestes, ces changements nous ne les impulserons pas, ou assez peu, par contre, nous pouvons les anticiper, les accompagner au mieux pour en tirer le meilleur parti.

Lire la suite 2015 : un budget queue de comète

Débat d’orientation budgétaire 2015

[Intervention de François Skvor – Conseil municipal du 03 avril 2015]

Monsieur le Maire,

Cette année, c’est un exercice délicat tant la proximité du débat d’orientations budgétaires et du débat budgétaire à proprement parler nous incline à confondre les deux débats, celui des orientations et celui des décisions budgétaires à proprement parler.

Je me contenterai de quelques remarques, sur le contexte économique d’une part,

et d’autre part, sur les principes à l’aune desquels nous souhaitons évaluer le prochain budget.

I- Le contexte tout d’abord. L’année passée dans le cadre de ce même débat, les services de la Ville avaient avancé quatre scénarii quant aux évolutions budgétaires de la Ville.

Deux hypothèses plutôt « fil de l’eau » qui maintenaient le niveau des dotations d’État au niveau de ce qu’elles étaient en 2013 (+ ou – stabilisées) et testaient des variations relatives à la hausse des charges de fonctionnement.

Puis deux hypothèses un peu plus graves, basées sur une baisse de 1,5 milliards de l’enveloppe normée pour l’une et de 3 milliards pour l’autre.

Nous sommes sortis du flou, très vite d’ailleurs ; et c’est ce denier scénario qui a été retenu. La DGF est entrée dans une phase de baisse cumulative de près d’1 million par an pour la Ville de Vichy.

Lire la suite Débat d’orientation budgétaire 2015