Archives pour la catégorie Marianne Malarmey

Gestion des déchets en mode passable

[Intervention de Marianne Malarmey – Conseil municipal du 30 septembre 2016]

Monsieur le maire, mes cher(e)s collègues,

Je voudrais tout d’abord faire deux remarques :

1- Nous constatons une hausse des refus de tri, lié pour une large part à la suppression des ambassadeurs du tri sur Vichy, Bellerive et Cusset.
Ce sont certes des économies réalisées. Mais on sait que sans effort de communication constant sur la question, on connaît des reculs en matière de tri et de réduction des déchets.

2- Nous notons également la fin de l’accompagnement financier de l’ADEME sur le programme pluriannuel de prévention des déchets, pour non atteinte des objectifs intermédiaires de réduction des volumes de déchets sur VVA. Lire la suite Gestion des déchets en mode passable

Éclaire-t-on pour rien à Vichy ?

[Intervention de Marie-Martine Michaudel – Conseil municipal du 30 septembre 2016]

Question orale N°2 posée par Marie-Martine Michaudel

Dans le cadre des politiques de réduction des consommations d’énergie et d’électricité, l’arrêté dit Batho du 25 janvier 2013, entré en vigueur le 1er juillet 2013, encadre les horaires de fonctionnement de

* l’éclairage intérieur émis vers l’extérieur des bâtiments non résidentiels (vitrines de commerces, bureaux…)

* l’éclairage des façades de ces mêmes bâtiments.

Les maires et les préfets sont en charge du respect de ce dispositif. Le ministère de l’écologie précise qu’il « ne s’agit pas d’un dispositif répressif, mais d’une pédagogie et d’un suivi accompagné dans la mise en œuvre de cette démarche ».

Qu’en est-il de l’application et du respect de cet arrêté dans la commune de Vichy ?

Poser la question de l’enfant dans la ville

[Intervention de Marianne Malarmey – Conseil municipal du 24 juin 2016]

Monsieur le maire, mes cher(e)s collègues,

Voici une convention sur la sécurité routière dont on peut questionner l’utilité. En tout cas, elle a le mérite de poser la question de l’enfant comme piéton dans la ville et plus largement de l’enfant dans la ville.

Mais c’est un phénomène social et générationnel, l’enfant aujourd’hui n’a plus l’autonomie – l’autonomie piétonne – qu’il avait il y a encore 30 ans.

Non pas de sa faute, mais de celle de ses parents: nous ne sommes pas les parents qu’ont été nos parents. Et là-dessus il n’y a pas grand-chose à faire, si ce n’est modestement à réfléchir ce que pourrait être une ville plus favorable, plus facile à l’enfant, une ville qui en facilite les déplacements, notamment doux, les activités, l’épanouissement.

Mais cela constitue un projet de ville à part entière dans toutes ses dimensions. Cette convention en est bien loin ; elle est même le symptôme de la situation actuelle : rappeler aux enfants qui sont de moins en moins piétons, ce qu’est la réalité du piéton dans la ville.

Égalité homme – femme : voeux et poncifs

[Intervention de Marianne Malarmey, conseil municipal du 25 mars 2016]

Monsieur le maire,

Nous avons parcouru avec attention le rapport 2015 en matière d’égalité femmes-hommes. Bien que dissimulé dans le dossier du Débat d’Orientations Budgétaire et non inscrit à l’ordre du jour, il ne nous a pas échappé.

 Beaucoup de choses sont à retenir et nous font réagir, tant le vœu semble pieux, mais l’action faible …

Sans compter le nombre de poncifs dont le rapport fait état … Lire la suite Égalité homme – femme : voeux et poncifs

La taxe de séjour pour Airbnb à Vichy

[Intervention de Marianne Malarmey, conseil municipal du 25 mars 2016]

Monsieur le maire,

La loi de décembre 2014 a redéfini les contours de la taxe de séjour et prévoit notamment de mettre à contribution les professionnels qui, par Internet, assurent un service de réservation ou de location ou de mise en relation via Internet. Ces sites, qui permettent aux particuliers de louer à d’autres particuliers (voire des entreprises ou collectivités) tout ou partie de leur logement pour une nuit ou plus, ont le vent en poupe et génèrent à la fois une nouvelle façon de séjourner dans les villes pour les touristes et une nouvelle économie du tourisme dont les chiffres sont exponentiels. Un site comme Airbnb affiche un chiffre d’affaire de 900 millions de dollars par an pour 78 millions de nuitées, dont 30% effectuées en Europe.  Lire la suite La taxe de séjour pour Airbnb à Vichy

Mutualisation : un schéma peu convaincant

[Intervention de Marianne Malarmey, conseil municipal du 25 septembre 2015]

Le Schéma de mutualisation villes/EPCI [Etablissement Public de Coopération Intercommunale] est une obligation légale. C’est dans ce contexte que vous nous présentez celui travaillé pour Vichy Val d’Allier.

Deux interrogations :

  • Quid de la qualité du service au public quand plusieurs d’entre eux vont être décentralisés ? Le départ de certains d’entre eux semble imminent …
  • Quid des économies réalisées ? Elles ne figurent pas dans ce document. Et c’est pourtant l’élément que vous avez particulièrement mis en avant lorsque vous avez pris la tête de l’intercommunalité. A ce sujet, votre schéma ne convainc pas en l’état.

Nous choisissons donc de nous abstenir sur cette délibération.

 

Rénovation de l’école Sévigné-Lafaye : interrogations

[Intervention de Marianne Malarmey – Conseil municipal du 2 juillet 2015]

Monsieur le maire, mes chers collègues,

Nous nous sommes déjà réjouis en séance précédente du lancement des travaux de l’école Sévigné-Lafaye dont la rénovation était en question depuis plusieurs années.

 Néanmoins, nous aimerions avoir davantage de précisions quant au calendrier de ces travaux. La délibération que vous nous soumettez ce soir laisse entendre que le choix du maître d’ouvrage n’interviendra que dans plusieurs semaines. Confirmation que nous avons reçue lundi soir en commissions réunies. Nous constituons ce soir le jury qui se prononcera vraisemblablement fin septembre pour le choix du maître d’ouvrage. Ce sera alors le top départ du projet, mais les premiers travaux, quand auront-il lieu ?

 L’importance de ce chantier semble avoir nécessité la fermeture de l’école maternelle de l’ensemble scolaire Sévigné-Lafaye.

Les familles ont donc été invitées à inscrire leurs enfants dans les autres écoles de Vichy. Cela représente un inconfort pour certaines familles, en terme de proximité, d’organisation … N’y avait-il pas moyen de programmer les travaux différemment afin d’éviter une fermeture ?

 Certaines familles ont même choisi d’inscrire leurs enfants à l’école privée. Ils sont nombreux. Nous craignons que ces effectifs ne reviennent pas vers Sévigné Lafaye après ces travaux.  Cette fuite aurait peut-être pu être évitée ?

 Merci de votre éclairage sur ce sujet.