Archives pour la catégorie François Skvor

Pour une authentique politique touristique

[Intervention de François Skvor – Conseil municipal du 23 juin 2017]

Monsieur le maire, mes cher-es collègues,

Rendons d’abord à César ce qui appartient à César en notant que depuis 2 ans, l’amélioration sensible de la qualité de ce rapport d’activités nous facilite la tâche ; nous y voyons un tout petit peu plus clair, et sur les activités et sur l’évolution de la conjoncture de notre Office de Tourisme.

Les chiffres que vient de citer ma collègue ne sont bien évidemment que des données annuelles et conjoncturelles, nous en avons conscience. Cela étant, le texte du Rapport comme le choix des mots laissent entendre que nous faisons peut-être face à une situation structurelle. L’impact des attentats lui-même n’est pas invoqué comme raison forte de cette chute.

En 2015, on expliquait les bons résultats par le positionnement de Vichy sur des prestations intermédiaires et de proximité que des entreprises moyennes pouvaient se permettre. En 2016, on pose la question de la capacité vichyssoise face à la concurrence des grandes métropoles, voire même face à celle d’autres villes moyennes.

Lire la suite Pour une authentique politique touristique

En marche arrière sur les emprunts toxiques

[Intervention de François Skvor – Conseil municipal du 23 juin 2017]

Monsieur le maire, mes cher-es collègues,

Nous ne voterons pas cette décision modificative en cohérence avec notre vote sur le budget 2017.

Par ailleurs, je profite que nous parlions d’affaires budgétaires pour attirer notre attention sur l’une des récentes mesures prises par notre nouveau gouvernement.

Je veux parler du décret Darmanin en date du 2 juin dernier et portant sur les modalités de versement des aides du Fonds de soutien aux collectivités ayant désensibilisé leurs emprunts toxiques.

Ces versements étaient jusqu’à présent répartis « par fractions annuelles égales jusqu’en 2028 ».

Ils seront dorénavant effectués – je cite – « dans la limite des crédits annuels disponibles, jusqu’à une date qui ne peut être postérieure au 31 décembre 2028. »

C’est-à-dire que l’équilibre budgétaire que vous aviez pensé avoir trouvé via cette opération de désensibilisation se voit désormais suspendu au bon vouloir du pouvoir d’État.

C’est une décision prise à la dérobée, en pleine période électorale, c’est une décision scandaleuse.

Cela en dit long sur le respect que ce nouveau pouvoir nourrit à l’endroit des libertés et des collectivités locales. Cela en dit long également sur le risque que vous avez pris en acceptant cette procédure de désensibilisation des emprunts toxiques, aussi bien ici qu’à l’agglomération.

Agglomération : se mettre à la bonne échelle

[Intervention de François Skvor – Conseil communautaire du 22 juin 2017]

Monsieur le président, mes cher-es collègues,

Je voudrais engager le débat sur le PADD (Plan d’Aménagement et de Développement Durable) de Saint-Germain-des-Fossés, tant d’une part, il concerne une commune qui m’est chère, tant d’autre part, il est à mon avis révélateur de ce qui nous fait défaut en matière urbanistique dans cette agglomération.

L’impression générale que je retire de ce document est une impression de hors-sol : on a l’ensemble de mots et de schémas-valises attendus – densification, valeur paysagère, préservation des terres agricoles, trames vertes et bleues etc. – mais le tout ne prend pas, ne fait pas sens. Ce qui n’est pas une fatalité, puisque le PADD de Billy par exemple fait sens en s’appuyant sur l’identité forte de la commune et sur un projet clair.

A Saint-Germain, c’est évidemment beaucoup plus difficile, vu l’histoire et particulièrement l’histoire urbaine de la commune. Du coup, le cabinet s’est contenté de juxtaposer des concepts, plutôt que de nourrir une réflexion.

Lire la suite Agglomération : se mettre à la bonne échelle

Pour un service public de l’alimentation

[Intervention de François Skvor – Conseil communautaire du 22 juin 2017]

Monsieur le Président, mes cher-es collègues,

C’est un débat que nous avons déjà eu, pour lequel j’ai déjà eu l’occasion d’intervenir ici même en conseil et en commission.

Il y a une question qui n’a pas été abordée par M. Gaillard et qui est celle des solutions envisagées pour faire face aux investissements lourds attendant notre abattoir. Parmi celles-ci, celle de la cession de l’équipement au privé. J’entends les arguments économiques chiffrés, relatifs à l’importance des investissements de mise au norme de notre abattoir et du coût que cela occasionnerait pour notre agglomération. Je comprends donc la rationalité budgétaire de la solution consistant à céder cet équipement.

Lire la suite Pour un service public de l’alimentation

Vichy : trois propositions pour un budget d’avenir

[Intervention de François Skvor – Conseil municipal du 7 avril 2017]

Monsieur le maire, mes cher-es collègues,

Je compléterai les propos de mon collègue en faisant plusieurs propositions. Mais avant cela, une remarque.

Mon collègue vient de dire, sur le fond, une chose essentielle. J’y reviens parce qu’elle me paraît fondamentale : nous ne vivons pas qu’une crise conjoncturelle de réduction drastique des dotations ; nous connaissons une mutation profonde de ce que sont nos territoires.

Les basculements historiques sont toujours liés aux territoires et à l’approche que les hommes ont de leur territoire, ce qui nourrit des angoisses, des inquiétudes et la montée des discours populistes.

Nous avons donc la responsabilité d’avoir un débat sur le fond, un débat politique qui donne du sens en éclairant les approches respectives que nous avons de notre territoire (c’est d’ailleurs ce que nous demandions lors du DOB). Lire la suite Vichy : trois propositions pour un budget d’avenir

Méthanisons, oui mais malin

[Intervention de François Skvor – Conseil communautaire du 30 mars 2017]

Monsieur le président, mes cher-es collègues,

Cette délibération est une bonne nouvelle à plusieurs titres :

1- Un projet utile et en principe écologiquement / économiquement vertueux, attendu depuis longtemps et qui risque enfin de trouver un débouché concret.

2- Un projet de partenariat public – privé (pour le public :notre participation + celle du Fonds régional OSER) où nous trouvons le levier du privé tout en préservant l’intérêt général du territoire sur ce bien commun qu’est l’énergie.

3- C’est également la confirmation qu’une politique énergétique est peu à peu en train d’émerger sur notre territoire : avec le développement de l’éolien, du photovoltaïque, et maintenant du biogaz, demain de l’hydroélectrique, sans parler de COCON et de l’exploitation du gisement d’économies d’énergie, nous avons cette année le plus gros budget Développement Durable (DD) jamais voté depuis la création de la mission DD en 2009.

C’est le résultat de plusieurs choses : de la Loi de Transition Energétique, du programme TEPCV ; mais aussi de cette nouvelle vice-présidence que vous avez créée en 2014 et confiée à M. Aurambout et du travail des services.

Lire la suite Méthanisons, oui mais malin

Orientations budgétaires : besoin de sens

[Intervention de François Skvor – Conseil municipal du 17 mars 2017]

Monsieur le maire, mes cher-es collègues,

Ce débat est toujours l'exercice un peu formel et obligé dans lequel on ne fait pas toujours le partage très net entre les orientations proprement dites et les réalisations budgétaires. D’autant que dans la forme du débat vichyssois, nous n’avons toujours que très peu d’orientations politiques explicites.

En tout cas aujourd’hui, en vue du débat budgétaire d'avril, je voudrais faire quelques remarques de contexte :

1- Poids de la sortie de l'emprunt toxique : c’est la sortie de cet emprunt qui, malgré l'aide de l’État, détermine le gonflement soudain de notre endettement global et la contraction de notre épargne nette. Et qui induit le choix du pilotage que vous nous proposez dans les années à venir pour absorber ce choc.

Lire la suite Orientations budgétaires : besoin de sens