Plans d’urbanisme : le grand bazar intercommunal

[Intervention de François Skvor – Conseil municipal du 17 mars 2017]

Monsieur le maire, mes cher-es collègues,

Nous n'allons pas refaire le débat sur le PLUI (Plan Local d'Urbanisme Intercommunal), nous en avons déjà largement débattu.
Notons tout de même que nous sommes là face à un bazar et un gâchis sans nom.
Gâchis démocratique parce que ce débat-là, l'urbanisme, le grand débat structurant de nos territoires, le débat politique et démocratique par excellence, mérite mieux que cette confusion-là.
Gâchis financier, parce que si certaines communes s'aperçoivent aujourd'hui qu'elles devront payer, une fois pour la rédaction ou la révision de leur PLU, et une autre fois pour le PLUI, à l'horizon 2022, il semble que ce soit trop tard pour arrêter la machine à dépenser.

Gâchis urbanistique enfin parce que l'encastrement de 23 PLU et d'un PLUI (celui de la Montagne bourbonnaise) n'accouchera jamais d'un projet de territoire intégré, c'est-à-dire un PLUI politique, affichant un vrai projet de développement du territoire, mais d'un simple plan d'urbanisme intercommunal.  Bref, le big bang territorial et urbanistique a bien eu lieu ; et nous sommes désormais dans la « soupe primordiale » de l'urbanisme, c'est-à-dire le foutoir. Je m'explique : les communes qui ont refusé le PLUI au nom de la préservation de leurs compétences, se voient quand même privées de leur compétence PLU dont l'exercice leur est néanmoins re-délégué sans qu'elle n'aient à voter sur le contenu de leurs documents d'urbanisme puisque ce seront les conseillers communautaires de Vichy Communauté qui débattront et voteront les PLU à la chaîne, 9 sur le conseil de juin, à peu près autant à l'automne. Faute de PLUI sur lequel nous aurions pu avoir un débat, nous aurons une myriade de micro-délibérations, sans débat. C'est absolument navrant. Alors pour cela, on ne remerciera jamais assez le législateur qui décide et contre décide à tout-va. On regrettera également le choix que vous avez fait à VVA à l'époque, de sacrifier le PLUI sur l'autel du calme plat intercommunal. Le pari de l'intégration intercommunale se serait finalement avéré plus payant, et politiquement et financièrement. Nous persistons à croire que les choix tournés vers l'intégration et la cohérence territoriales autour d'un bassin de vie sont aujourd'hui les vrais choix gagnants dans l'indécision politique, législative et institutionnelle qui caractérise l'époque actuelle. Nous gagnerions grandement à ne plus être seulement réactifs, mais proactifs et dans l'anticipation, face aux décisions parisiennes et aux inflexions législatives. Il en va de notre autonomie et du dynamisme de notre ville et territoire. Je vous remercie.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s