Gestion des déchets en mode passable

[Intervention de Marianne Malarmey – Conseil municipal du 30 septembre 2016]

Monsieur le maire, mes cher(e)s collègues,

Je voudrais tout d’abord faire deux remarques :

1- Nous constatons une hausse des refus de tri, lié pour une large part à la suppression des ambassadeurs du tri sur Vichy, Bellerive et Cusset.
Ce sont certes des économies réalisées. Mais on sait que sans effort de communication constant sur la question, on connaît des reculs en matière de tri et de réduction des déchets.

2- Nous notons également la fin de l’accompagnement financier de l’ADEME sur le programme pluriannuel de prévention des déchets, pour non atteinte des objectifs intermédiaires de réduction des volumes de déchets sur VVA.

Ce sont deux éléments qui nous laissent à penser que sur ce dossier, une gestion a minima et sans volontarisme politique ne produit aucun résultat.

Certes, une telle paresse en la matière est supportable à Vichy puisque nos capacités de stockage sont suffisantes pour un flux de 80 000 tonnes par an dont près de la moitié vient de l’extérieur.
Cela étant, tant écologiquement qu’économiquement, nous aurions grandement intérêt à réduire et mieux valoriser nos déchets :

a- D’abord du fait d’une question persistante, celle des odeurs issues du centre d’enfouissement que l’on perçoit même à Vichy désormais, notamment lors des périodes de vent d’Est, de plus en plus fréquentes, de fortes chaleurs ou de conditions anticycloniques.

C’est un problème certes, mais aussi une opportunité, celle de la collecte et de la méthanisation des biodéchets dont la décomposition produit ces odeurs-là. Et dont la valorisation pourrait être une ressource énergétique et économique.
Nous avons un projet de méthanisation territorial sur VVA ; pour ce qui est de la collecte, elle ne serait pas forcément un coût supplémentaire dans la mesure où elle réduirait de moitié la collecte des déchets inertes (sacs noirs).

Envisage-t-on de lier méthanisation et collecte des bio-déchets à commencer par ceux des professionnels (restaurateurs, cantines etc.) ?

b- Enfin une interrogation pour l’avenir : il semble important d’afficher aujourd’hui une ambition réelle en matière de réduction des déchets dans la perspective annoncée du transfert du schéma de gestion et de prévention des déchets à la nouvelle région. Le changement d’échelle pourrait à terme nous faire perdre la maîtrise de notre ressource ‘déchets’ si nous n’apprenons pas rapidement à en faire des ressources et à en tirer tout ce que nous pouvons sur notre territoire.

Je vous remercie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s